Les actualités

Du 2019-03-09 au 2019-03-16

Premier dimanche du carême

Esprit de Dieu, conduis-moi au désert.
Que durant cette marche de quarante jours, je découvre la présence de Dieu à mes côtés, dans ma vie quotidienne.
Que mes yeux s'ouvrent et puissent voir toutes les prévenances de Dieu, sa Providence, ses tendresses à mon égard.

Esprit de Dieu, conduis-moi au désert.
Que Dieu vienne inscrire sa Loi dans mon coeur.
Que je trouve dans le Pain du Ciel un réconfort pour la route.
Que l'Eau Vive vienne étancher ma soif.
Que dans ce désert grandisse mon amour pour Dieu.

Amen

Du 2019-03-09 au 2019-03-30

La migration forcée et la culture de la rencontre

Jésus a dit : « j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli » (Mt 25,35). Par ces mots, il nous invite à accueillir les personnes migrantes et réfugiées, et à cheminer avec elles.

Le cardinal Luis Antonio Tagle, président de Caritas Internationalis, nous rappelle quant à lui que Jésus lui-même a dû prendre la route à plusieurs reprises au cours de sa vie : « Dans le sein de Marie, il a fait le chemin de Nazareth à Bethléem. Tout jeune enfant, il est allé chercher refuge en Égypte. Prédicateur, il a parcouru les routes de Galilée. Et lors de ce qui semblait devoir être son dernier déplacement, il a dû monter au Calvaire en portant la lourde traverse d’une croix.

Pourtant, ce qui semblait être la fin du voyage de Jésus n’était en réalité qu’un com­mencement. En sortant du tombeau, le Christ a fait éclater les frontières de ce que nous pensions savoir. En ressuscitant des morts, il nous a invités à faire rouler les pierres qui obstruaient notre coeur et notre imagination, et à partager le chemin les uns avec les autres – en particulier avec les personnes les plus vulnérables, comme celles qui sont contraintes à la migration. »

Notre foi nous enseigne que chaque personne a une valeur et une dignité intrinsèque, et que tout le monde a sa place dans notre monde. C’est pourquoi l’enseignement social de l’Église a pour fondement la dignité humaine et nous rappelle que nul n’est au-dessus des autres : créée à l’image et à la ressemblance de Dieu, chaque personne humaine a le droit inaliénable de mener une vie digne.

Cette année, nous vous invitons à propager une culture de la rencontre en partageant le chemin. Comme le souligne le cardinal Tagle, « il n’est absolument pas nécessaire d’accomplir des choses extraordinaires et extravagantes pour changer la vie des gens. De petits gestes, des gestes quotidiens, posés avec sincérité, sous le signe de la com­préhension et de la compassion, peuvent avoir des conséquences extraordinaires. » Prenez le temps d’aller à la rencontre des personnes migrantes et réfugiées ; à travers cette expérience, vous rencontrerez aussi Jésus Christ.

« Nous sommes toutes et tous des migrants en ce monde ; nous ne faisons que passer. »

– Cardinal Luis Antonio Tagle, président de Caritas Internationalis