Les actualités

Du 2019-10-04 au 2019-10-12

Travailleurs Saisonniers

Le plus grand nombre d’entre eux sont des jeunes dans la trentaine, leurs visages reflètent la joie et la reconnaissance. Ils arrivent à l’Oratoire St Joseph vers midi et un grand groupe de bénévoles des différentes communautés Latino-Américaine sont là pour les accueillir et leur servir un lunch.

L’Eucharistie est programmée pour 15 heures de l’après-midi; c’est une célébration solennelle que se déroule dans un climat de prière et de joie. La chorale avec ses instrument typiques est composée de personnes de la communauté latine.

Au moment des offrandes les gens portant des habits des différents pays, apportent des boites de fruits de leurs récoltes.       

Jacqueline Brage, m.i.c.

Du 2019-09-27 au 2019-10-15

Une deuxième chance

Du camp de réfugiés… au Canada !

La traversée dure quatre jours. On nous place dans le camp de réfugiés Pulau Bidong. Nous sommes heureuses : Dieu nous a protégées et Il nous donne une deuxième chance de vivre en liberté. Chaque jour, le camp reçoit un ou deux bateaux remplis de réfugiés en provenance du Vietnam-Sud. Nous vivons entassés dans des maisons de fortune construites par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés ou dans des huttes que les réfugiés ont eux-mêmes construites. Pour aider les autres, j’enseigne bénévolement l’anglais aux réfugiés pendant que ma soeur s’occupe des enfants du camp.

La vie est simple et nos besoins essentiels sont comblés. Les réfugiés vivent unis et s’entraident de multiples façons. Ma soeur et moi passons
deux mois dans ce camp, anxieuses de notre avenir… Quel soulagement lorsque nos noms apparaissent sur une liste de réfugiés acceptés par
Immigration Canada : nous allons bientôt rejoindre notre frère déjà à Montréal depuis deux ans !

Rebâtir ma vie au Canada

Ayant pour bagage le nécessaire et surtout notre optimisme, ma soeur et moi sommes chaleureusement accueillies au Canada. Petit à petit, je me suis adaptée à sa culture et à son climat. Le Canada, c’est maintenant… ma deuxième patrie ! Il m’a acceptée, m’a donné la chance de rebâtir ma vie et de recevoir tous les avantages d’une citoyenne canadienne, ce dont je suis profondément reconnaissante. Quant à notre père, nous avons eu la joie de l’accueillir au Canada en 1990, après 13 longues années de camp de concentration.

Nguyen Thi Minh Tam

En repensant à tous ces événements, je réalise que ma famille et moi avons été en tout temps sous la protection de Dieu. Comme mes démarches pour accéder à la liberté ont pris fin ici, au Canada, je me suis orientée vers une nouvelle voie : celle du service des autres.
Dans le bénévolat, j’ai trouvé une manière signifiante de me rapprocher de Dieu et de témoigner de son Amour en faisant route avec les
autres sur le chemin de la vie.