Les actualités

Du 2020-04-28 au 2020-05-29

L’amour en Héritage

La nouveauté du feu

L’annoncé est venu et il a allumé ce feu nouveau comme l’avait déclaré Jean qu’on nomme LE PRÉCURSEUR, celui qui met en appétit, celui qui ouvre la voie à plus grand que soi, celui qui annonce des jours meilleurs. Mais la nouveauté du feu inquiéta Jean qui crut nécessaire d’envoyer à Celui qu’il avait lui-même annoncé, des messagers pour «vérifier » le statut de ce messie : Es-tu vraiment celui qui doit venir ? Car, ai-je appris, il y avait de quoi vérifier car ce messie au travail traitait d’égal à égal avec l’étranger, guérissait autant des païens que des gens de son peuple, n’excluait personne, brassait la cage de la loi religieuse et de ses traditions, recherchait la simplicité et la discrétion, pardonnait même à ses ennemis, appelait Yahvé son « papa » et faisait passer l’amour et la justice avant les rituels et la langue de bois. À la place de Jean, moi aussi j’aurais «vérifié » car son messie n’y allait pas de main morte et dépassait les bornes.

Veiller jusqu’à l’aurore

Aux enquêteurs qui « vérifiaient », le messie nommé Jésus de Nazareth a répondu Voyez : les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont rendus purs, les sourds entendent et les morts se lèvent. Voilà de bonnes nouvelles pour les pauvres (Lc 7,22). Et, en citant des paroles du prophète Malachie (3,1), Jésus en profita pour leur souligner à eux et à la foule que Jean était bel et bien ce précurseur et ce messager choisi par Yahvé pour préparer la venue de ce Feu nouveau. L’Amour que révélait et manifestait Jésus dépassait les bornes et les limites plantées autant dans l’esprit de Jean que dans celui des Douze; il les arrachait à ce repliement foetal tatoué sur notre coeur à notre naissance. On tenta bien de circonscrire ce Feu étonnant et de l’éteindre car il devenait contagieux et dangereux, mais un coup de vent épouvantable, du jamais vu, lui a redonné toute sa vigueur. Une vigueur qui motiva au cours des siècles des millions de coeurs à devenir veilleurs, gardiens du feu, bergers de l’amour 1 et à veiller jusqu’à l’aurore pour que le monde ne meure pas de désespérance.

Quand le feu semble mort et l’espoir assassiné, des Vincent de Paul, des Abbé Pierre, des Martin Luther King, des Mère Teresa, des Docteur Julien, des Dorothy Day… se lèvent et y jettent des bûches d’amour pour réchauffer l’Humanité : réchauffer ceux et celles qui ont froid, qui ont faim, qui sont malades, qui sont dans l’ignorance, qui sont abandonnés et

méprisés. Ces veilleurs sont connus, de nombreux et nombreuses autres le sont moins et accomplissent un travail semblable. Délia Tétreault qui répétait souvent à ses soeurs : Soyez des âmes de feu ! avait vu, il y a 90 ans, l’importance de faire connaître le travail de ses gardiennes du Feu parties au loin. Ainsi la revue LE PRÉCURSEUR permit et continue de permettre aux lecteurs et lectrices de réfléchir sur la nécessité pour la foi chrétienne d’avoir des mains, de lire des témoignages et des expériences vécues en mission, d’être éveillés à l’entraide internationale et aux problèmes du  sous-développement, de développer des liens de solidarité avec les missions, de connaître la spiritualité de Délia Tétreault et de ses gardiennes du Feu, de porter attention à la pauvreté et à la marginalisation, de s’impliquer dans les projets des MIC et de les faire connaître. La revue permet de prendre conscience, de reconnaître et de rendre grâces pour ces témoins de l’Amour qui dépasse les bornes.

Une chaîne de veilleurs

Il y a eu Jean le précurseur, Jésus le messie, les Douze, Paul, et toute cette chaîne de veilleurs qui ont passé le témoin à leur équipier ou équipière pour garder allumé le Feu de l’Évangile. L’Évangile porte des fruits… chaque fois qu’un humain qui souffre trouve un autre humain pour lui tenir la main.2 Grâce à la revue LE PRÉCURSEUR, une multitude de lecteurs et lectrices ont pu être émerveillés par l’Amour en héritage et y communier à leur façon.

 

André Gadbois

Précurseur printemps 2010

Du 2020-04-21 au 2020-04-30

Jour de la terre

Célébré pour la première fois le 22 avril 1970 sous l’impulsion du sénateur du Wisconsin Gaylord Nelson qui encouragea les étudiants à sensibiliser à l’environnement dans leurs communautés, le Jour de la Terre marque tous les ans l’anniversaire de la naissance du mouvement environnemental le plus important de la planète.

Selon Gaylord Nelson, le nom de Earth Day ou « Jour de la Terre » semblait « évident et logique » et suggéré par de très nombreuses personnes, dont un ami dans les relations publiques, directeur de la publicité New Yorkaise, Julian Koenig (en) en 1969. Année durant laquelle Koenig était dans le comité d'organisation de cet événement et remarqua la même sonorité entre birthday et Earth day puisqu'il fut né un 22 avril, jour sélectionné pour le Jour de la Terre, la connexion semblait naturelle.

De plus, Denis Hayes, un étudiant qui a participé à l'élaboration du premier Jour de la Terre employait également cette nomination dans la presse et la communication ce qui fait que le nom est resté.

Dans le même temps, John McConnell (militant pacifiste) (en), un activiste militant pour la protection de l'environnement, proposa une autre date pour le Jour de la Terre qui était le 20 ou le 21 mars, jour qui correspond à l'équinoxe de printemps, signification de renouveau pour lui2.

Gaylord Nelson a proposé la première manifestation environnementale d'envergure sur le territoire américain pour interpeller la scène politique et forcer l'insertion de la problématique environnementale dans le cadre politique national. C'était un pari, mais cela a fonctionné3, rappelle-t-il. En effet, ce premier Jour de la Terre a mené à la création de l'agence de protection de l'environnement des États-Unis (EPA) sous le gouvernement de Richard Nixon en 1970 et à l'adoption des lois « Clean Air, Clean Water, and Endangered Species ». En 1990, sous l'égide de l'écologiste américain Denis Hayes, le Jour de la Terre est devenu un événement planétaire, mobilisant 200 millions de personnes dans 141 pays et jouant un rôle de levier pour les enjeux environnementaux mondiaux4. Le Jour de la Terre a donné un élan énorme aux campagnes de sensibilisation à la réutilisation et au recyclage et le Sommet de la Terre des Nations unies de 1992 à Rio de Janeiro.

 RF Wikipedia