Les actualités

Du 2021-04-04 au 2021-04-17

Marie de Magdala

On a enlevé le Seigneur de son tombeau ! Quelle déception pour elle en arrivant : ton corps n’est plus là ! J’ai cherché celui que mon cœur aime ; je ne l’ai pas trouvé (Ct 3,2). Elle court avertir les apôtres… Elle reste là, en pleurs, après leur départ. Si, devant le tombeau vide, la foi a brillé pour le plus jeune disciple, Marie Madeleine reste dans la nuit, comme Simon-Pierre. Le tombeau est vide, les linges qui t’enveloppaient sont là… Mais Toi, tu n’es pas là !

Où es-tu, Seigneur ? Un peu plus tard, tu te présentes à elle. Mais tellement attristée par ta disparition, elle ne te reconnaît pas. Est-ce qu’elle t’a même regardé ? Il faudra que tu l’appelles par son nom pour que la lumière brille à nouveau. Marie Madeleine… c’est moi aussi ! C’est chacun de nous.

Que la fête de Pâques, Seigneur, ravive notre foi ! Que ta lumière, Christ ressuscité, chasse nos ténèbres ! L’Eucharistie, ton mystère pascal, nous entraîne dans ta mort et ta résurrection. Elle nous redit ta fidélité : Je suis avec vous, tous les jours ! J’ai trouvé celui que mon cœur aime… Je ne le lâcherai pas ! (Ct 3,4)

Marie-Madeleine de Pierre Duvillaret

Du 2021-04-04 au 2021-05-27

Un cadeau de Pâques

https://slmedia.org/ch/blog/catholic-music-project-togetherness

Je vous invite à écouter un magnifique chant en cantonais interprété par nos soeurs de Hong Kong avec les élèves et les prêtres en zoom.

Du 2021-03-29 au 2021-04-04

Jeudi saint

Aimer jusqu’au bout ! de Pierre Duvillaret

Pâque : c’est la fête du passage de l’esclavage à la liberté pour le peuple juif. Jésus, ton retour au Père va donner son sens profond à cette Pâque. Ce sera la libération de l’esclavage du péché pour le monde entier. Tu es le véritable agneau pascal immolé pour la vie de tous. Le pain azyme de la fête sera ton corps livré pour nous, vraie manne donnée en nourriture, Pain vivant descendu du ciel (Jn 6,51). Le vin sera ton sang versé pour la multitude ; il devient le joyeux vin des noces de la nouvelle alliance, toujours offert. Tout n’est qu’amour en ce dernier soir !

Ayant aimé les siens, il les aima jusqu’au bout. Les siens : ce sont Marie, Joseph, tes disciples… ton peuple… Ce sont tous tes frères humains de tous les temps et de tous les lieux. C’est chacun de nous, c’est moi… Tu nous aimes tous d’un amour personnel ; tu es le bon berger qui appelle chaque brebis par son nom (Jn 10,3). Mais avant d’aimer jusqu’au bout en mourant pour nous, tu montres ce qu’est le véritable amour.

Tu quittes ton vêtement… et tu te mets à laver les pieds de tes disciples. Tu leur expliques ensuite : c’est un exemple que je vous ai donné. Donne-nous, Seigneur, de suivre cet exemple : de quitter notre vêtement : notre orgueil, notre égoïsme, et de laver les pieds des autres : devenir serviteurs de nos frères.

Tu restes avec nous pour nous entraîner à ta suite jusque-là, jusqu’au bout. Ton Pain nous en apporte la force : qu’il nous fasse mourir à nous-mêmes et devenir, comme toi, du bon pain pour les autres.