Les actualités
Février 2018

Du 2018-02-25 au 2018-02-03

Deuxième dimanche du carême

1er dimanche du Carême

Revenir à la source

Par son alliance, Dieu ose la confiance. À la suite de son Fils, revenons aux sources du baptême, puis partons dans le désert. Nous pourrons ainsi accueillir la Bonne Nouvelle du salut dans toute sa richesse.

Du 2018-02-14 au 2018-02-25

Première semaine du carême

Oser la confiance

Revenir à la source

Par son alliance, Dieu ose la confiance. À la suite de son Fils, revenons aux sources du baptême, puis partons dans le désert. Nous pourrons ainsi accueillir la Bonne Nouvelle du salut dans toute sa richesse.

Du 2018-02-12 au 2018-02-28

Carême dans la ville

Je suis heureux de partager avec vous cette belle retraite de Carême 2018. A la veille de son démarrage

https://careme.retraitedanslaville.org/



"Je n'en peux plus, je ne m'en sors plus !"


Parfois les eaux de notre vie se soulèvent au vent violent des événements. Notre course jusque là tranquille devient alors traversée de la tempête. Mais toujours la tempête s'arrête. Sauf qu'un jour, elle se fait plus forte, plus longue. Les forces s'épuisent, l'eau pénètre, le bateau coule. Le monde vacille, il n'y a plus d'issue. Reste un cri.

"Seigneur, viens à mon aide !"*


C'est là, au plus profond du gouffre qu'une main se tend, une parole brise le silence, un regard se tourne vers nous, une présence, une simple présence bienveillante, gratuite. "Tu m'as fait revivre quand je descendais à la fosse" chante le psalmiste.

"Tu m'as relevé"*


N'est-ce pas l'expérience fondamentale du Christ ? Le cœur de la Bonne Nouvelle, le noyau de la première prédication des apôtres : "Cet homme, vous l’avez supprimé, Dieu l'a relevé"**

Pendant ces 40 jours de carême, avec les sœurs d'Orbey, les frères Matthieu, Adrien, Gabriel, Alain, Sylvain et d'autres témoins, nous allons nous préparer à recevoir une immense Bonne Nouvelle. Celle du relèvement du Christ, celle de notre relèvement par l'amitié, par la vie, par les sacrements par Dieu. Alors, debout, nous pourrons avec le psalmiste illuminer le monde en chantant : "Tu as changé mon deuil en une danse, que mon coeur ne se taise pas, et que sans fin, Seigneur, mon Dieu, je te rende grâce !"*