Les actualités
Décembre 2019

Du 2019-12-07 au 2019-12-24

Se convertir à l’espérance

La lecture évangélique de dimanche dernier annonçait l'avènement du Fils de l'homme (Matthieu 24, 37.39) dans un extrait situé vers la fin de l'Évangile selon saint Matthieu et formulé au futur. Aujourd'hui, le lectionnaire nous ramène au début de l'évangile, ce qui nous apparaît plus "normal" en ce commencement d'année liturgique. Jean Baptiste annonce que "le Royaume des cieux s'est approché". Par ces paroles, il nous renvoie aux deux avènements - mot de même racine qu'Avent - qui se trouvent au coeur de la foi de l'Église. Le premier avènement appartient au passé: c'est la venue au monde du Fils de Dieu, que nous célébrons le 25 décembre. L'autre fait partie de notre avenir terrestre, mais il s'accomplit dans l'éternité de l'existence divine. La liturgie, comme une machine à voyager dans le temps, nous transporte dans le monde de Dieu et nous fait vivre les deux avènements, comme des dessins superposés sur des pellicules transparentes.

La semaine dernière, avec le prophète Isaïe, nous avons parcouru les siècles de patience du petit peuple de Dieu en attente d'une manifestation décisive. Accueillir la nouvelle que Jean Baptiste proclame aujourd'hui, c'est se tourner du bon côté, autrement dit se convertir, pour voir la réalité en face. Cependant, il ne suffit pas d'y penser: il faut ouvrir les yeux et regarder.

Père très bon, nous savons que tu nous aimes et que tu veux notre bien. Mais nous trouvons le temps long et nous avons hâte que tu prennes les commandes. Nous te croyons quand tu nous dis que tu es déjà là, mais ce n'est pas évident Ouvre nos yeux, Seigneur, à ta lumière!

Extrait du : Carnet pour la réflexion et la prière quotidiennes
André Pelletier
Vie liturgique

Du 2019-11-30 au 2019-12-24

Revêtir la Lumière

Depuis la création, Dieu est en recherche d'amour envers des êtres libres et conscients. Il a tenté plusieurs approches avec le premier couple, avec Noé, Abraham, Moïse le fidèle, David, si sympathique et inconstant, et avec des messagers, les prophètes.

Souvent, au cours de cette histoire, Dieu éprouve de profondes déceptions. Il donne à son peuple les moyens d'être heureux, et celui-ci le méprise; il sabote ces cadeaux et adore des dieux fabriqués. Et par-dessus le marché, les humains ont tendance à le rendre responsable de tout ce qui va mal! L'Avent nous invite chaque année à refaire l'itinéraire spirituel de nos ancêtres dans l'humanité et dans la foi. Au début du voyage, nous en sommes là : Dieu a l'impression qu'il a manqué son coup et il se demande quoi faire.

Extrait du : Carnet pour la réflexion et la prière quotidiennes
André Pelletier
Vie liturgique

Du 2019-11-13 au 2019-12-13

Une Église en sortie

M. Renaud, expliquait le suivi de notre maison de ressourcement en faisant la promotion du Centre d’Hébergement du Couvent, (centre actuel).  Il invitait les Jeunes et leur Parents, à venir offrir des services de bénévolat auprès des personnes âgées qui n’ont pas de visite des leurs.

À la fin de ce parcours, nous étions attendus (pour échanger), à un rassemblement autour de la table dans la salle Tétreault, (sous-sol de la Cathédrale).  Nous les M.I.C, n’avions pas apporté de nourriture, j’avais compris alors nous avons bénéficié du repas partagé de Mme Georgette Beaudry, responsable du projet et d’une de ses équipières Mme Ginette Lacombe-Destrempes.   Nous avions aussi à notre table Mgr Louis Corriveau, le nouvel évêque du Diocèse de Joliette.       

Après le repas nous sommes montés dans la Cathédrale, où nous étions attendus  par les Membres Organisateurs du Projet, s’impliquant dans une brève Célébration. Les Témoins, étaient invités à redire leur communion avec les Confirmands et, on nous envoyait de nouveau en mission dans nos milieux respectifs.                                                                                                

Nous rendons grâce pour cette magnifique activité aidant à comprendre l’intégration de la foi au jour le jour.  C’est à maintenir.

Une nouvelle expression soutenant l’Activité Missionnaire des milieux prend forme chez les Sœurs Missionnaires de l’Immaculée.  Tantôt par la prière en soutenant une Paroisse dans son parcours de foi chrétienne et tantôt par l’engagement monétaire pour un besoin spécifique. Cette fois elles avaient fourni leur part dans ce projet en couvrant les frais du médaillon et des macarons offerts.  Le Diocèse de Joliette, a couvert les frais de transport.                                               Merci et bon Vent!

Votre sœur,

Nicole Joly, m.i.c.

Rallye Familial, Diocèse de Joliette, ce 19 octobre, 2019.                                       
Participation M.I.C., SS. Cécile Ménard et Nicole Joly.                                                           
Lieu : Résidence du Couvent, 750 rue St-Louis, Joliette.      
Collaboration : M. Pierre Renaud, dg. du Centre d’Hébergement du Couvent.