conte et prieres

“SOUS SON REGARD DANS L’AMOUR”

Une source généreuse coulait sagement près d’un village où les gens venaient chaque matin puiser l’eau indipensable à leurs tâches quotidiennes. 

Dans sa course joyeuse à travers bois et vallées un ruisseau irrigait gratuitement au passage les champs et les jardins. 

Par sa beauté, son calme, sa profondeur, un lac, niché entre montagnes et sapinage, attirait des familles, des poètes et des peintres. 

Une puissante rivière portait courageusement des bateaux et leur chargement; son courant rapide et fort faisait tourner les turbines d’un barrage. 

De toutes leurs vagues, ils accueillaient les dons de leur Créateur et les partageaient gratuitement avec leur entourage. Leurs surfaces brillaient de mille étoiles comme autant de mercis. Pourtant certains jours de grisaille et de sécheresse leurs eaux se faisaient lourdes de manques et de faiblesses.  

Dieu se penchait chaque jour avec admiration sur ses oeuvres. Il les voulait tellement heureuses.

C’est pourquoi un beau matin, la source, le ruisseau, le lac et la rivière reçurent une même invitation:“Je t’attends aux premières lueurs du jour, dimanche, chez moi.” signé ton Père.

Pour l’occasion ils revêtirent leurs plus belles couleurs. Malgré l’accueil chaleureux du Créateur on sentait un malaise devant l’inconnu, la différence de l’autre. Invités par Dieu à partager leur vécu, leurs rêves et même leurs craintes et difficultés; ils se rendirent bien compte que partout il y avait des jours de plein soleil et des orages parfois violents. Peu à peu, les différences qui semblaient d’abord les diviser et même les opposer, devenaient force et richesse. Cette découverte leur permit d’apprécier davantage leur propre couleur. Chacun s’émerveillait de la beauté de l’autre. Ensemble ils se découvraient différents mais aussi combien semblables.  Ils sentaient naître un immense désir de communion. Attentifs au moindre signe de vie, ils décelèrent au fond d’eux mêmes un lieu où la présence aimante de leur Père pouvait les unir au-delà de leur diversité.

Plus grands et plus riches de la solidarité qu’ils avaient commencé à construire, ils goûtaient la joie de vivre ensemble “sous son regard dans l’Amour.” 

Puis Dieu se retira un moment pour préparer le compte-rendu de la rencontre.

Dans un geste d’amour il unit les couleurs de ses enfants:

le jaune généreux et sage de la source,

l’orangé joyeux et gratuit du ruisseau,

le rouge courageux de la rivière.

le bleu calme et profond du lac,

Il y ajouta le vert de leur espérance et l’indigo de leur partage.

Il le colora aussi du violet de leurs peines et difficultés. 

Quand Il revint vers eux, Il étendit les bras et de ses mains jaillit un superbe arc-en-ciel.

Ils demeurèrent ébahis devant tant de beauté. Peu à peu chacun découvrit sa couleur dans cette courbe colorée et saisit qu’une couleur ne fait pas un arc-en-ciel. 

Ce qui grandissait en eux était si fort, si grand; trop fort et trop grand pour le garder égoïstement comme un trésor. D’un commun accord, Dieu et ses enfants conclurent une alliance qui serait à jamais témoignage du lien d’amour qui les unissait. 

Ils savaient que désormais leurs eaux chanteraient à jamais l’action de grâce jusqu’au bout du monde.

 Au risque de tout perdre il leur fallait aller et le donner. Ce cadeau était aussi une mission.

“De toute tribus, langues, peuples et nations”

 Dieu voulait réunir une grande famille dans la paix et l’amour.